Instagram

beauté lifestyle

Roaccutane, ce qu’il faut savoir avant de commencer

22 février 2018

Ça fait maintenant 1 an que j’ai fini ce traitement et je me suis dit que mon avis pourrait peut-être en aider certaines. J’ai toujours eu la chance d’avoir une peau disons, normale. Pas une seule rougeur, pas un seul bouton, ou ne serait ce qu’une petite cicatrice sur le visage. Ça c’était bien sûr avant que les problèmes n’arrivent. J’ai décidé un jour d’arrêter la pilule. En l’espace d’un mois mon visage a été envahi de boutons. Quand je dis boutons ce n’est pas le petit truc tout mignon qui disparaît en 2 jours, (oui, maintenant je trouve ça mignon ^^). J’étais défigurée ! Ce traitement était vraiment la seule solution.

 

Roaccutane c’est quoi ?

C’est tout simplement un traitement sous forme de gélule à pendre tous les jours pour soigner l’acné. En général, il est assez connu pour avoir beaucoup d’effets secondaires du genre dépression, sécheresse de la peau et tout un tas d’autres trucs assez cools. Les femmes qui suivent ce traitement sont obligées de faire tous les mois une prise de sang pour voir si elles ne sont pas enceintes et du coup, la pilule est obligatoire (retour au point de départ). Sans la confirmation par prise de sang, la pharmacienne ne te donnera pas le traitement. En effet, le traitement peut causer des malformations pour l’embryon, du coup on vite de vouloir un bébé pendant quelques mois. Personnellement, j’ai pris ce médicament pendant 6 longs mois et maintenant ça fait plus d’un an que je l’ai terminé.

Alors, j’vais pas vous mentir, il y en a pas mal des effets secondaires mais la dépression ce n’était vraiment pas mon cas. Moralement, j’allais très très bien. Après, je suis assez entourée au quotidien du coup, je ne me suis jamais sentie seule. Pour mon cas, le problème à surtout était le soleil/la chaleur. On ne peut absolument pas s’exposer au soleil sinon bonjour les brûlures. Tout ce qui est chaud, la peau ne le supporte plus. Un jour, j’ai voulu m’épiler à la cire, ma peau est littéralement partie avec la cire. C’est le genre de chose que les dermatos oublient de signaler d’ailleurs. La cire c’est donc interdit (vive les poils !). Le plus contraignant avec Roaccutane c’est la sécheresse. Personnellement, c’était essentiellement les mains et les lèvres. Le seul truc efficace sur moi c’était sans hésiter la vaseline. Je ne vous raconte pas la honte quand un collègue de classe tombe sur votre tube dans votre sac.

 

Le bilan après 6 mois :

Personnellement, je pensais avoir une peau parfaite après le traitement. En effet, j’ai vu des avant/après assez dingues. Quand la dermato m’a dit que c’était fini je pensais qu’elle blaguait parce que c’était loin d’être parfait, certes, plus aucun bouton à l’horizon mais j’avais des rougeurs absolument de partout. C’est simple, chaque bouton avait laissé un petit point rouge sur mon visage. C’est seulement aujourd’hui, après un an de traitement terminé, que mes rougeurs disparaissent. Je vous ai d’ailleurs parlé d’une huile essentielle qui m’a beaucoup aidé (article juste ici). Les produits naturels y sont pour beaucoup dans l’amélioration de mon grain de peau. L’huile de chanvre combiné à l’huile essentielle d’Hélichryse fait des miracles ! Après, il faut savoir que je n’ai jamais explosé un seul bouton quand j’étais sous ce traitement, du coup je n’ai pas de trou dans la peau (et dieu merci). J’avais parlé à ma dermato du laser pour cicatrices d’acné mais elle m’a dit qu’avec le temps, tout allait partir. Elle avait raison faut juste être patiente.

À retenir :
  • Plus de cire, vivons poilu !
  • Vaseline toujours avec toi
  • Sois patiente pour tes petites rougeurs
  • Les boutons blancs tu n’y touches pas
  • Et pas de bébé pendant quelques mois

 

S’il y a bien un conseil que je peux vous donner c’est de ne pas attendre pour faire le traitement. J’ai eu mes boutons en août mais j’ai attaqué le traitement qu’en décembre. À chaque fois je faisais que repousser et ma peau devenait de pire en pire. Et n’ayez pas peur de la dépression dont tout le monde parle. On déprime déjà d’avoir un visage envahi de boutons, ce n’est vraiment pas le traitement qui va augmenter la déprime, au contraire, au fil des mois ils disparaîtront et ça, ça remonte le moral plus qu’autre chose ! En tout cas, je ne regrette absolument pas d’avoir fait ce traitement, ça n’a pas été facile tous les jours mais parfois il n’y a pas d’autre solution.

  • Reply
    Alix
    4 mars 2018 at 13 h 02 min

    J’ai aussi eu Roaccutane j’ai fini le traitement depuis presque 2 ans maintenant. C’est vrai que ce n’est pas facile, mais aujourd’hui j’ai plus de bouton, enfin si toujours 1ou2 qui débarquent de temps en temps mais ce n’est pas grave. Par contre, j’ai toujours des tâches et des rougeurs comme toi. Alors j’essaye de faire disparaître mes tâches mais c’est assez difficile..

Leave a Reply

libero Praesent diam ante. ut libero fringilla quis tristique vel,